samedi 20 décembre 2008

Le Français vraiment extraordinaire

Pendant que TF1, la chaîne de Martin Bouygues, "frère" de Nicolas Sarkozy, qui bénéficiera très bientôt de la fin de la pub sur la télévision publique, diffusait "Le Français le plus extraordinaire", une de ses niaiseries destinées à rendre toujours plus de temps de cerveau disponible aux annonceurs, il y avait sur la TNT une petite chaîne publique, France Ô, qui proposait un documentaire merveilleux.

Le chaîne de l'Outre-mer a en effet offert, à quelques fous comme moi qui zappaient en quête d'un moment de détente sympathique sur canapé le samedi soir, "Le gendarme Citron" de Gilles Dagneau. Le film raconte la vie d’un gendarme en Nouvelle-Calédonie au XXe siècle. Ce gendarme se nomme, cela ne s'invente pas, Robert Citron. Il est né en 1920 et, à 35 ans, il choisi de partir pour l'autre côté de la planète, sur l'Ile des Pins.



Totalement autodidacte, Robert Citron, le gendarme à la 2CV, filme sa famille. Puis, curieux, comme attiré par la magie de l'Autre, il immortalise sur des kilomètres de pellicule la vie du peuple Kanak. Après un entracte de quelques années en Guadeloupe (la mutation du gendarme !), Citron retrouve la Nouvelle-Calédonie, mais cette fois à Canala.

Canala, terre de la révolte Kanak dans les années 90, va offrir au gendarme des moments de culture et de tradition exceptionnels. La culture sacrée de l'igname, les danses tribales, la venue du guérisseur, etc. Véritable Mr Jourdain de l'ethnologie, Citron réalise dans ces années 50-60 des images rares, sensibles, indispensables. En tout 20 pellicules qui seront achetées par le Centre culturel Tjibaou en 2004 !

Le documentaire de Gilles Dagneau s'achève sur un moment très fort, poignant même. Les habitants de Canala et de l’île des Pins témoignent face à la caméra, face au gendarme Citron qui découvre avec ces filles les images sur sa télévision dans le sud de Paris. Ils lui disent merci pour avoir témoigné en son temps, en immortalisant avec intelligence et sensibilité ces coutumes pour certaines disparues à jamais. Plus que de l'émotion, de l'humanité.

Mr Robert Citron, sachez le, vous êtes, vous, vraiment un Français extraordinaire ! Merci à France Ô, d'avoir diffusé ce très beau film de Gilles Dagneau.

2 commentaires:

orieg a dit…

Je me demande qui etait le francais extraordinaire qui tentait de rivaliser sur tf1...

Wictoria a dit…

râté ! mais je ne regarde pas souvent la télé, et encore moins TF1 !
Bonnes fêtes de fin d'années Cham :)